2686335_orig-3.jpg
 

LOOK AT ME, I AM BEAUTIFUL

Dans beaucoup de régions du monde, les femmes font partie de la population vulnérable dès leur plus jeune âge. Elles luttent pour mettre fin à la violence domestique, se battent pour leurs droits, pour l'égalité, la justice et la liberté d'être femme.

 

Pendant des années, à Goma en République démocratique du Congo, les femmes, les enfants  et parfois les hommes ont été utilisés comme arme de guerre. Ces dernières années, de plus en plus d’initiatives locales et de programmes internationaux ont été élaborés pour aider les survivantes de violences domestiques et sexuelles  à réintégrer la société et à reprendre le contrôle de leur vie.

 

Dans cette série de photos, vous découvrirez la vie d'Esther, une petite fille née du viol, traversant toutes les grandes étapes de sa vie: sa naissance, ses premiers pas, son premier jour à l'école, son mariage, etc. Esther est toujours placée au centre de l'image et est toujours entourée d'hommes qui la soutiennent et la protègent.

 

Tous les enfants que vous voyez sur les photos sont nés d'un viol… toutes ces femmes ont été victimes d'abus sexuels. Mais elles ne veulent plus être vues comme des victimes! Ces femmes sont belles elles  veulent que le monde les regarde comme telles!

 

Ce travail a été réalisé en août 2014 pour soutenir le travail HOLD DRC dont le travail consiste à réintégrer les femmes victimes de violences sexuelles! N'hésitez pas à les contacter pour offrir votre aide. 

 
 

PRESS

Irritation and provocation
"The reality of peace is the result of power, repression, intolerance, violence, death and destruction, the result of sententious words, hypocritically declared intentions, bilateral laws, glib agreements and declarations of peace often followed by diametrically opposed actions. Insofar Patricia Willocq's strangely irritating  series comes across as staged and kitschy. But wait! Willocq deliberately banks on irritation, on provocation. All women are wearing colourful festive clothes, they are cheerful and smile. But it is precisely this brash idyll that reveals the false bottom: all the women in the pictures of the Belgium-based photographer are victims of rape. Her exaggerated staging returns self-worth and dignity to these women. The series is like an African fairy tale, in which tormentors become protectors, good wins over bad. An analogy for the good life, with a right to childhood, schools, a profession, family, self-realization. Not a melancholy but a fierce humanitarian statement that peace is mainly about tolerance, respect and appreciation."This is your Testimonial quote. It’s a great place to share client reviews about your latest projects. Add client details for extra credibility and get your site visitors excited from day one!

Gregor Auenhammer, 
Der Standard,  Austria